22/01/2014

AVANT-PROPOS

Il est important de lire cet article ainsi que la page "à propos" afin de comprendre la démarche entreprise par le biais de ce blog et en garder la substance avant de réagir aux différents articles publiés.

Ce blog n'est qu'une réponse inévitable aux différentes campagnes médiatiques menées par le président de l'asbl "100 chevaux sur l'herbe" depuis un contrôle effectué par l'AFSCA en octobre 2013.

Je ne suis certainement pas le seul à penser que ces campagnes commencent à nuire sérieusement à la protection animale en général et à celle des équidés en particulier.

Ce blog aura certainement des détracteurs, c'est compréhensible puisque les opinions humaines ont bien souvent tendance à diverger. Ceci dit, je ne me laisserai certainement pas dépeindre pour ce que je ne suis pas et je ne suis pas prêt à accepter un procès d'intentions.

Je tiens donc à clarifier directement les choses et contrer certaines affirmations qui ne manqueront pas de fleurir ça et là en réaction à ce blog.

Ce blog N'a PAS pour objectif de nuire à l'association "100 chevaux sur l'herbe", pas plus qu'à ses pensionnaires, membres ou sympathisants. Je NE remets PAS en question la mission que s'est donnée cette association ou sa raison d'être mais je sais que son président ne manquera pas de faire l'amalgame et je ne manquerai pas de faire les rappels nécessaires à ce sujet.

Le président de cette association a décidé d'user de son droit à la liberté d'expression pour faire des déclarations dans la presse, lancer une pétition et mener une campagne via Internet. Ce faisant, il a critiqué des fonctionnaires, des institutions, des politiciens, d'autres associations et des personnes physiques. Si ce droit à la libre expression doit lui être reconnu et accordé; il implique tacitement pour lui d'accepter que ses déclarations, ses agissements, sa politique et ses actions soient également commentées, analysées ou critiquées tout en respectant les devoirs de chacun en matière de libre expression.

Il n'est donc pas question pour moi de me répandre en propos calomnieux, injurieux ou diffamants; je souhaite juste exprimer une opinion que je sais partagée et qui ne peut pas s'étaler en réponse sur les pages de ce monsieur puisque celui-ci se réserve le droit de supprimer tout commentaire n'allant pas dans son sens ou l'incommodant; chose assez déplacée de la part d'un homme qui revendique le droit à la liberté d'expression à corps et à cris et prétend souffrir de tentatives de baillonnement.

En fait, aussi paradoxal et difficile à comprendre que cela puisse paraître, je souhaiterais avant tout que cet homme soit capable de se rendre compte que ses déclarations et ses actions peuvent être perçues différemment et qu'elles peuvent non seulement causer préjudice à l'ensemble de la protection animale mais également à sa propre association. Je ne m'érige certainement pas en donneur de leçons ou en moralisateur mais en observateur ayant sa propre analyse des choses et ses propres opinions quant à leur justesse et leurs éventuelles conséquences.

Etre moqueur ou satirique n'entre pas non plus dans mes intentions et ce serait d'ailleurs aller à l'encontre des buts poursuivis par ces pages. Mes propos pourront peut-être paraître parfois durs; il ne s'agira pas là d'une réponse du berger à la bergère mais il y a des vérités qui malheureusement, doivent parfois éclater pour éveiller les consciences.

Je m'attends aux critiques et encore une fois, c'est bien normal puisque je reconnais la divergence d'opinion; je revendique simplement la liberté de livrer les miennes. Je n'accepterai en aucun cas les menaces, intimidations et autres mises en demeure sous-entendant des procédures aussi infondées qu'irrecevables.

Les commentaires de ce blog seront modérés et ce n'est pas pour tordre le cou à la liberté d'expression mais principalement pour me conformer aux conditions d'utilisation des blogs qui pour rappel, rendent l'auteur du blog responsable de son contenu. Il n'est donc pas question d'accepter des commentaires contenant des propos contrevenant aux dispositions légales en la matière. C'est également et accessoirement pour éviter les commentaires ineptes ne constituant que des digressions qui nous éloignent invariablement du sujet. Désolé pour les "trolls", il n'y aura donc pas de distribution de points Godwin.

Le vif du sujet en résumé succinct :

L'asbl "100 chevaux sur l'herbe" a pour objectif fort louable de sauver des chevaux de l'abattoir et de les héberger.
Elle n'est pas considérée et reconnue comme refuge par le SPF Santé Publique (Responsable de la section bien-être animal).
Le président de l'association n'est pas en accord avec les termes de l'agrément en tant que refuge puisque cet agrément n'autorise pas l'achat d'animaux et demande à placer un maximum d'animaux en adoption.
Etant considérée comme une exploitation agricole, l'asbl est visitée pour contrôle par l'AFSCA.
Les refuges agréés étant seuls dispensés de l'enregistrement des équidés à la CBC, l'asbl ne dispose pas de cette exemption.
Des infractions sont constatées et les animaux sont saisis administrativement.
Le président mène alors une campagne contre ce contrôle, contre l'AFSCA et contre ses fonctionnaires dont un vétérinaire en particulier.
Une pétition est mise en ligne afin d'obliger le SPF de reconnaître l'asbl en tant que refuge sans que celle-ci ne doive se soumettre aux règles établies et sans jamais avoir tenté d'obtenir cet agrément.
Les propos se durcissent et les caricatures fleurissent sur la page Facebook de l'association.
Une page Facebook satirique est créée afin de répondre à celle de l'association; l'une et l'autre se couvrent d'échanges musclés.
Le président de l'association s'impose en victime dans une campagne médiatique.
Des procédures juridiques sont entamées de part et d'autre.
Le feuilleton continue sans s'essouffler et visiblement, il n'y a pas de sonnerie programmée pour faire cesser le tumulte dans la cour de récréation.

Quelques conséquences ?

Les détracteurs de la protection des équidés doivent bien rire.
Le public assiste à l'échange des coups et comme d'autres associations sont égratignées, ce même public se demande peut-être à quoi cela peut servir d'en soutenir l'une ou l'autre.
Le SPF va sans doute supprimer les dispenses accordées aux refuges agréés.
Les chevaux n'y comprennent rien et leur situation ne s'améliore pas.
L'idée de voir toutes les associations collaborer ensemble devient de plus en plus utopique.
Des gens récupèrent la chose pour pousser à l'incivisme.

Mon opinion ?

Beaucoup de désinformation, de mystification et de manipulation; toutes ces campagnes et ces manœuvres ne font que discréditer la protection des équidés aux yeux du public.
Des faits tronqués présentés au public pour augmenter un capital sympathie et obtenir au final, un agrément automatique comme refuge sans devoir se plier, comme tout refuge reconnu, aux règles en vigueur.

Demander ou pas l'agrément est une question de choix et quoi qu'il en soit, il est futile, puéril et déplacé de critiquer les refuges agréés par simple jalousie non avouée. Il serait plus judicieux de justifier honnêtement ce choix.

Au lieu de faire tout ce cinéma, il serait bon de rechercher des solutions alternatives et éventuellement, de faire des propositions constructives.

L'essentiel n'est certainement pas que "100 chevaux sur l'herbe" soit considéré comme la plus grande, la plus belle, la plus efficace des associations ou que son président soit élu plus grand sauveteur d'équidés mais par contre, que les différentes associations puissent œuvrer ensemble et ce, quelques soient leurs spécificités et qu'elles soient ou non agréées.
D'autre part, toute association qui se respecte devrait mettre un point d'honneur, agréée ou non, de mettre scrupuleusement en ordre ses animaux à tous points de vue et si les coûts sont trop lourds et bien, qu'elle apprenne à se limiter.

Le contenu du blog ?

Des analyses aussi pertinentes que possible de publications, des démentis, des interrogations, des explications, des opinions  et pourquoi pas, quelques souvenirs.

Bonne lecture.

19:20 Publié dans Introduction | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.