29/01/2014

Compréhension de texte : leçon 1

Il est important de lire l'article d'introduction et la page "à propos" pour comprendre les raisons d'être de ce blog et les objectifs qu'il poursuit.

Extrait de la campagne médiatique du président de l'asbl 100 chevaux sur l'herbe sur la page Facebook de l'association. Article publié le 18 janvier 2014.

Cliquez sur l'image pour agrandir.

100 chevaux sur l'herbe, agrément, refuge, campagne médiatique, analyse, commentaire, manipulation

Analyse et commentaire du texte :

2 POIDS 2 MESURES AU SPF BIEN ETRE ANIMAL ?

" Nous l’avons déjà évoqué que la bonne volonté du SPF BIEN ETRE ANIMAL quant à l’octroi de l’agrément de refuge semble être un gigantesque embrouillage, plein de confusion où semble régner , force est de constater, 2 poids , 2 mesures."

Ce n'est que l'introduction, simplement destinée à vous dire que la bonne volonté du SPF s'embrouille. (Chacun sait qu'un "gigantesque embrouillage de bonne volonté, c'est très grave)

"Bien que nous pouvons sincèrement nous réjouir pour eux ,certains confrères, accomplissant l’identique de nos actions de sauvetage de chevaux par rachat ont obtenu leur agrément et c’est tant mieux pour eux alors que 100 CHEVAUX SUR L HERBE pour sa part s’est vu brimé , n’est-ce pas étrange, par ce même service d’Etat qui perceptiblement de mauvaise composition à notre égard se délectait de nous clamer haut et fort lors de son contrôle musclé le 18 octobre 2013 «que nous n’étions pas un refuge et n’aurons jamais la possibilité d’être reconnu comme tel étant donné que nous achetons des chevaux pour les secourir» (sic)."

Voici donc une affirmation solennelle et complètement fausse qui a pour seul but d'ériger l'asbl "100 chevaux sur l'herbe" en victime brimée par l'AFSCA.
La vérité : les confrères incriminés ont bel et bien obtenu l'agrégation de refuge après s'être engagés à ne plus racheter le moindre animal et après avoir fait une demande d'agrément en bonne et due forme.

Le paragraphe suivant montre l'étendue des réjouissances du président de "100 chevaux sur l'herbe" à propos de l'agrément reçu par une association; mais bon, là n'est pas le sujet.

"Aujourd’hui , il est particulièrement interpellant et hautement significatif d’apprendre qu’une des 2 petites associations de la région qui hélas il faut bien l’admettre par jalousie et mesquinerie sont tournées systématiquement contre nous ( et dont notamment il faut le rappeler une poignée de sympathisants lache sans fin et non innocemment des calomnies haineuses sur le net à notre encontre ) vient d’obtenir l’agrément comme refuge. (?!?!?!)"

Au vu du paragraphe, on situe rapidement la jalousie autre part que dans le chef de cette petite association.
La vérité : vous pouvez effectuer toutes les recherches possibles et imaginables, cette petite association n'a jamais écrit ou proclamé quoi que ce soit à l'encontre de l'asbl 100 chevaux sur l'herbe et/ou de son président.
Aucun sympathisant, moi y compris, n'a écrit quoi que ce soit contre l'association 100 chevaux sur l'herbe et/ou son président depuis la création de cette petite association jusqu'à la création de ce blog. Notez au passage que les responsables de cette petite association n'ont jamais cautionné ce blog. Aucune association qu'elle quelle soit n'est par ailleurs, associée en une quelconque manière à ce blog. Ajoutons que tous s'interrogent sur  l'expression "systématiquement tournées contre nous" car personne n'est encore parvenu à déterminer quelles actions ont bien pu être commises par ces associations contre 100 chevaux sur l'herbe.

" Or, il se fait que cette association , comme la nôtre, achète précisément ses équidés pour les sauver de la boucherie...."

La vérité : elle le FAISAIT, avant de décider de demander l'agrément de refuge et d'accepter ainsi de cesser ces rachats. Bien entendu, divulguer cette information aurait fortement amoindri la crédibilité du propos.

"Ainsi, le SPF BIEN ETRE ANIMAL vient de nous donner un nouveau et prodigieux témoignage de son illogisme en matière d’obtention d’agrément de refuge et nous apporte une nouvelle fois, qu’ils nous pardonnent notre franchise, une insigne remarquable de son arbitraire ,de son irrationalité et de ses marques inavouées de préférences ."

La vérité : le SPF est parfaitement cohérent et il accorde l'agrément aux associations faisant les démarches nécessaires et acceptant de respecter les règles en vigueur.
Le président de 100 chevaux sur l'herbe est d'ailleurs, le seul à s'en plaindre.

"Voilà une belle occasion qui nous est donnée par ce service d’Etat, imbu de toute sa puissance qu’il ne s’embarasse pas outre mesure en mêlant sans aucune pudeur sa prédilection à donner une prééminence sur d’autres et ce au détriment du respect intégral des dispositions de la loi (arrêté royal du 27 avril 2007)."

Phrase très pompeuse et fondamentalement mensongère puisque justement, le SPF veille au respect scrupuleux de l'AR.

"A quand la prochaine manifestation des incohérences et dérives du SPF BIEN ETRE ANIMAL dont on peut légitimement s’interroger aujourd’hui sur sa droiture et ses capacités d’ajuster ses actions et son fonctionnement en toute égallité aux attentes des citoyens ?

Ce service dépositaire d’une forte autorité réalise-t-il le caractère infractionnel et la gravité des faits de cette pratique inacceptable de privilégier et servir des intérêts partisans d’une part et de l’autre faire prévaloir fortement ses dispositions funestes à ceux et celles qui ne sont pas à leurs yeux en convergence ?"

Si vous avez été obligé de relire cinq fois cette phrase avant d'en avoir perçu le sens, vous êtes dans la moyenne.
La vérité : cette phrase n'a aucun sens, elle est juste emphatique à souhait et uniquement destinée à renforcer le statut de victime créé de toute pièce par son auteur.

Conclusion :

L'analyse du texte n'en dit-elle pas assez long sur l'état d'esprit de l'auteur ?
La jalousie est clairement perceptible mais il s'agit de celle de l'auteur.

 

28/01/2014

Offensive pétitionnaire, le retour.

Il est vivement conseillé de prendre connaissance de l'article d'introduction de ce blog ainsi que de la page "A propos" afin de comprendre les raisons d'existence de ce blog et ses objectifs.

Cliquez sur les images pour les agrandir

L'article précédent de ce blog parlait de changement d'attitude, de prise de conscience, d'introspection et de réactions constructives; le résultat ne s'est pas fait attendre : le président de l'asbl "100 chevaux sur l'herbe" a repris son offensive pétitionnaire sur la page Facebook de son association.

obstination, pétition, campagne médiatique, manipulation, mystification, 100 chevaux sur l'herbe, hoax

Il n'a pas tort sur tous les points : sa campagne fait bel et bien grincer des dents mais elle ne produit cet effet que sur les personnes ayant compris ses manœuvres et percé à jour, le jeu auquel il s'adonne. S'il n'est pas souhaité que son but soit atteint, c'est pour d'excellentes raisons...

Si cette pétition atteignait son objectif, elle n'aurait qu'un seul aspect positif : satisfaire un président d'association dans son strict intérêt personnel. Elle aurait au contraire, un effet négatif puisqu'elle agirait au détriment des autres associations et de la protection animale en général.

Il est d'ailleurs singulier de constater que le président de l'asbl "100 chevaux sur l'herbe" est le seul représentant d'association à s'ériger contre les procédures et conditions de l'octroi de l'agrément de refuge et contre les Arrêtés Royaux qui les régissent.
Le public est dès lors en droit de s'interroger : est-il le chevalier blanc de la protection animale ou agit-il dans son seul intérêt ?

Les faits sont là, ils sont clairs dès que l'on parvient à percer le brouillard mystificateur qui entoure les publicités et autres déclarations.

Pour rappel :

  • Le président de l'asbl "100 chevaux sur l'herbe" n'a jamais, depuis 2001, souhaité obtenir l'agrément de refuge et n'a jamais fait la moindre démarche en ce sens.
  • Aucun danger de "mise à mort" n'a pesé sur l'ensemble des équidés de l'association. Les seules euthanasies éventuellement envisageables auraient été celles de seulement 6 équidés pour lesquels des analyses sanguines devaient être effectuées. La question de l'euthanasie ne se posant qu'en cas de résultat positif à une contamination par l'anémie infectieuse équine ou en cas de non respect des délais impartis pour la réalisation de ces analyses.
  • Octroyer des dérogations concernant la réglementation en vigueur pour les refuges n'apportera strictement rien aux équidés hébergés par l'asbl "100 chevaux sur l'herbe". Au contraire, le respect des Arrêtés Royaux et donc, la régularisation des équidés concernant leur "puçage", l'établissement de carnets sanitaires et l'enregistrement dans la base de données de la CBC, ne pourrait qu'être bénéfique pour eux.
  • La volonté de ne pas proposer les équidés à l'adoption va à l'encontre des objectifs de la protection animale. En effet, les refuges agréés et autres associations sont saturés et seuls les départs d'équidés ouvrent la porte à de nouveaux sauvetages. En l'occurrence, garder les équidés jusqu'à fin de vie équivaut à n'ouvrir une place que lorsqu'un décès survient. Il va de soi que tous les équidés ne sont pas adoptables mais dans la situation actuelle, un nombre non négligeable des pensionnaires de l'asbl "100 chevaux sur l'herbe" s'avèrent être dans de bonnes conditions pour être considérés comme tels. Cette politique permet certes, à l'asbl d'héberger plus d'une centaine de chevaux mais elle ne lui permet d'en sauver qu'un très petit nombre annuellement. Si l'on tient compte des chiffres rendus par l'association concernant le nombre total d'équidés sauvés depuis sa création (259) et que l'on y soustrait en toute bonne foi le nombre de places (112) disponibles, on obtient le chiffre de 147 autres équidés accueillis sur 12 années complètes d'existence. Ceci donne donc une moyenne de 12,25 sauvetages par an. C'est peu, comparé à une petite association qui atteint la même moyenne en n'ayant que 12 places disponibles mais qui elle, privilégie l'adoption.

 

La campagne médiatique du président de cette asbl agit comme un hoax : des milliers de personnes foncent signer la pétition sans s'informer plus avant car les propos habiles de l'instigateur de cette pétition leur font croire à une menace pour les pensionnaires de 100 chevaux sur l'herbe.

De plus, une telle campagne ne peut pas aboutir pour la bonne et simple raison qu'il n'est pas possible à un Ministre quel qu'il soit, de décider de l'abrogation d'un Arrêté Royal.

27/01/2014

Faire le point

Il est temps de faire un premier point concernant ce blog.

Resté discret dans un premier temps, il sera maintenant mieux référencé.

Ne constatant aucun changement dans l'attitude du président de l'asbl "100 chevaux sur l'herbe" et aucun signe de retrait de sa pétition ainsi que des articles de promotion de celle-ci sur ses pages, ce blog ne pourra que continuer à mettre en exergue les aspects manipulateurs et mystificateurs de cette campagne médiatique.

J'espérais une prise de conscience, une démarche introspective ou de quelconques réactions constructives mais il n'en est malheureusement rien.

Le blog continue donc dans le même esprit, avec les mêmes objectifs et en respectant les règles inhérentes à l'exercice de cette belle liberté d'opinion et d'expression.

Je remercie chaleureusement les personnes qui, ici ou ailleurs, ont adressé des signaux montrant leur compréhension des raisons d'être et des objectifs poursuivis par ces pages. Je les remercie également pour les appréciations reçues quant à la justesse des propos, à la présentation des faits et à la qualité des analyses.

introspection,articles,bénévole,souvenirs,liberté d'expression, opinion, 100 chevaux sur l'herbeUne nouvelle catégorie destinée à regrouper des articles consacrés aux souvenirs d'un ancien bénévole,  s'ouvrira bientôt. Ces articles devraient permettre d'insuffler une certaine "vie" dans les pages de ce blog par le biais d'anecdotes de toutes sortes.

 

 

A bientôt.