26/03/2014

Un jugement attendu

Une majorité des lecteurs de ce blog ne l'ignore pas, le président de l'asbl 100 chevaux sur l'herbe me poursuivait inlassablement en Justice depuis quatre ans en espérant me voir condamner à lui verser des dommages et intérêts ainsi qu'à son association.

A chaque fois débouté, il s'obstinait en sachant que ces procédures me causaient des frais élevés afin d'assurer ma défense. Certains se souviendront d'ailleurs qu'il a déclaré à plusieurs reprises "n'avoir de cesse de parvenir à me mettre sur la paille".

Le dernier jugement vient d'être prononcé et il devrait mettre un terme à cet acharnement injustifié m'ayant causé beaucoup de soucis.

Pour rappel et comme bien établi par le jugement, le président de l'asbl 100 chevaux sur l'herbe me reprochait des écrits publiés sur un ancien blog et depuis longtemps effacés. Ce blog faisait précédemment la part belle à l'association 100 chevaux sur l'herbe et son président en publiait à l'époque, de nombreux extraits sur son site Internet. Mes écrits faisaient suite aux propos calomnieux et diffamatoires proférés par l'intéressé et destinés à légitimer mon éviction sans fondement de son équipe de bénévoles. Ils ne visaient qu'à me défendre et répondre aux ignominies répandues par ce monsieur tant sur Internet que verbalement au sein de son domaine.
Certains se souviendront également de ses épanchements dans les médias où, fidèle à ses déplorables habitudes, il s'érigeait en victime injustement harcelée.

Le jugement rendu par la Cour d'Appel de Liège confirme donc que la demande du président de l'asbl 100 chevaux sur l'herbe était non fondée et le condamne aux dépens de cette instance et de la précédente.

En outre, ce jugement ne manque pas de préciser qu'aucune faute ne peut m'être reprochée, n'étant pas démontré qu'un comportement autre aurait été adopté par tout homme de même âge et de même condition, placé dans les mêmes circonstances.

Comprendre à cela : le président de l'asbl 100 chevaux sur l'herbe n'a récolté que ce qu'il a semé. Il ne pouvait donc que s'attendre à une réaction suite à ses attaques calomnieuses et devait se rendre compte qu'il ne pouvait pas salir un être humain en toute impunité.

Le président de l'asbl 100 chevaux sur l'herbe n'a jamais cessé de brosser un bien piètre portrait de ma personne tout au long des années ayant suivi mon éviction. Il persiste d'ailleurs encore à le faire sur son groupe privé en occultant une vérité qui ne manquerait pas de le gêner, préférant m'accuser de harcèlement alors qu'il était le seul à s'acharner ou encore, me qualifiant de personnage frustré animé d'un esprit vengeur. Ses agissements m'ont longtemps empêché de tourner la page de mon expérience au sein de 100 chevaux sur l'herbe et pourtant, Dieu sait que j'aurais apprécié pouvoir laisser tout cela derrière moi.

Aujourd'hui, ce jugement rétabli une partie de la vérité et j'ose espérer qu'il induira une réflexion positive dans le chef du président de l'asbl 100 chevaux sur l'herbe. Il serait de bon ton qu'il reconnaisse enfin avoir agi de manière irréfléchie et inadaptée en salissant injustement ma réputation et mon honneur. Il lui serait également profitable de faire de même vis-à-vis d'autres personnes qu'il prend injustement pour cible depuis quelques temps. Il n'est jamais trop tard pour faire amende honorable et je ne puis que l'encourager particulièrement à présenter des excuses publiques à toutes les personnes qui se sont dévouées pour son association et pour lui avant d'être salies par ses déclarations calomnieuses. En ce faisant, il poserait un geste fort qui lui attirerait des retombées positives.

Je serais vraiment navré de le voir, au contraire, poursuivre dans la voie qu'il a choisie depuis trop longtemps et qui risque de lui causer bien des désagréments.

Commentaires

Très humble et constructif dans la victoire ou plutôt dans la réhabilitation de votre honneur bafoué comme celui d'autres qui se réjouissent aujourd'hui avec vous de ce jugement enfin définitif. Espérons que celui-ci vous apportera la sérénité que nous meritons tous et qu'il servira à faire comprendre que la faim ne justifie pas tous les moyens.

Écrit par : Renaud Klee | 27/03/2014

Répondre à ce commentaire

Merci Renaud.

L'intéressé n'a hélas rien compris et laisse libre cours à sa verve sur sa page. Dommage, la perche était tendue.

Écrit par : Olibrius Simplex :-) | 27/03/2014

Enfin la justice a été rendue et a réhabilité ton honneur. Une très heureuse nouvelle. Malheureusement ce monsieur ne comprend rien et bien qu'il s'ingénue à vouloir faire croire aux internautes que quelques zygomorphes veulent la fin de 100 chevaux, il est le seul à lui porter atteinte par son esprit haineux et jaloux.
Bravo à toi et surtout bravo pour tes articles

Écrit par : Christine D. | 27/03/2014

Répondre à ce commentaire

Merci Christine
Le problème, c'est qu'il ne voit que les "j'aime" sur sa page et les commentaires de soutien dans ses propos satiriques. Malheureusement, beaucoup de personnes se rendent compte de ses délires et cela ne peut que nuire à son asso et à la protection animale en général car elle y perd beaucoup de crédibilité.

Dommage...

Écrit par : Olibrius Simplex :-) | 27/03/2014

C'est un jugement logique et cohérent mais de nouveau totalement incompris par l'intéressé qui reste sur sa position càd je peux tout dire et les autres doivent se taire, il est dommage que cet individu persiste à faire l'amalgame entre son asbl et lui même, personne n'en veut à son association ni à ses protégés. Ce sont bien ses pratiques et sa façon d'être en tant qu'être humain qui posent problème ainsi que sa tendance à constamment dénigrer tout opposant ou toute association qui aurait le malheur de faire du bon travail.

Écrit par : Carole | 30/03/2014

Répondre à ce commentaire

Je ne suis les débats que très rarement mais je suis contente que vous ayez gagné en effet je pense anormal de pouvoir critiquer tout un chacun sans jamais laisser un droit de réponse. Vous avez été violemment attaqué et vous avez répondu, je pense que toute personne normale en aurait fait autant.

Écrit par : Jacqueline | 30/03/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.