01/10/2014

Précisions - Avertissement

Suite à la nouvelle campagne calomnieuse menée par le président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe et les propos qu’il tient à l’égard de plusieurs personnes en les citant nommément et en encourageant la colère de ses sympathisants à leur encontre, quelques précisions et avertissement semblent nécessaires.

 

Précisions :

 

100 chevaux sur l'herbe,calomnie,mensonge,incitation à la haine,avertissementEn s’érigeant comme personnage public par ses fonctions de président d’asbl et par la médiatisation de sa personne et celle de l’association qu’il préside; le président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe s’expose de facto à la critique de ses déclarations, de ses publications et de ses actions et comportements.

 

Ce blog ne s’est jamais érigé contre la notion de sauvetage d’équidés de l’abattoir par l’asbl 100 chevaux sur l’herbe et contrairement aux affirmations infondées et mensongères de son président, l’auteur de ce blog n’est aucunement animé par une volonté de nuire à cette asbl.

 

Emettre une critique tant objective que subjective sur les campagnes orchestrées par le président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe, ses déclarations, ses publications ou les actions qu’il conduit ne constitue nullement une volonté délibérée de nuire à l’asbl 100 chevaux sur l’herbe, à la personne de son président ou celles de ses sympathisants et ce, nonobstant les nombreuses allégations de ce personnage.

 

 

Par contre, il est intolérable de voir un président d’association conduire une campagne médiatique basée sur la désinformation à l’encontre d’une institution et des fonctionnaires qui y travaillent. Il est tout autant intolérable de voir ce même président d’asbl créer des pages privées ou publiques sur des réseaux sociaux en ayant pour but de calomnier, diffamer, caricaturer, dénigrer ou insulter des personnes. Je ne puis également pas accepter d’assister à de véritables incitations à la haine sans réagir promptement à celles-ci.

 

Les propos tenus sur ce blog sont donc uniquement consécutifs aux agissements et aux déclarations du président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe et cela s’établit sans ambiguité aucune par la comparaison des dates de parution des articles et celles des publications ou déclarations du président de cette asbl. Dans le même ordre d’idée, d’éventuelles critiques ou opinions émises quant aux conditions d’hébergement des équidés au sein de ce domaine et/ou concernant les décisions de gestion de cette asbl ne sont que des échos aux nombreuses critiques émises par le président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe concernant d’autres associations, des particuliers, des manèges ou autres personnes morales. 

 

Le fait que le président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe ne puisse accepter des critiques ou opinions qu’il soit incapable d’y réagir de manière constructive est concevable. Le fait qu’il se sente en droit d’y réagir par des torrents d’insultes, des propos calomnieux, diffamants ou dénigrants et par de véritables campagnes de manipulation de l’opinion est inacceptable

 

Si je puis accepter une critique fondée, objective et argumentée concernant mes publications ou mes actions passées et présentes; je ne saurais tolérer d’être calomnié, diffamé, sali, dénigré, insulté, menacé et que me soient prêtés des actes ou des intentions qui ne sont pas miens.

 

 

Avertissement :

 

Vu les intentions déclarées du président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe, sa verve et celle de certains de ses sympathisants,

(cliquez sur l’image pour agrandir)

100 chevaux sur l'herbe,calomnie,mensonge,incitation à la haine,avertissement

 

Toute menace ou atteinte à mon intégrité morale ou physique, à celles de mes proches ou de mes animaux ainsi que toute atteinte ou tentative d’atteinte à l’intégrité de mes biens meubles ou immeubles; aura ou auront pour conséquences, des poursuites immédiates près les juridictions compétentes.

 

Toute publication me concernant; portant atteinte à ma dignité ou à mon intégrité morale, constituant une menace ou une incitation à la haine, incitant ou encourageant à me nuire en toutes manières; sera passible de poursuites tant dans le chef de leur(s) auteur(s) que dans celui de l’administrateur de la page sur laquelle elle sera ou seront publiée(s) pour autant que celui-ci ne supprime la publication dans les plus brefs délais.

 

 

De même, toute procédure infondée telle celles précédemment introduites à mon encontre, fera l’objet de l’introduction d’une plainte pour procédure téméraire et vexatoire avec demande de dédommagement pour les préjudices subis.

Commentaires

Je connais un juge d'instruction à Dinant qui va avoir du pain sur la planche. Il est regrettable que des citoyens et des fonctionnaires se voient contraints de contribuer à la surcharge de la Justice, mais il y a des limites â ne pas dépasser. Les adeptes sont à peu près libres de se laisser plumer mais pas au prix de notre destruction orchestrée. Jamais je n'accepterai de me laisser salir pour le bénéfice ou l'égo de quiconque. Je ne commente pas les commentaires faisant état d'allocations de chômage perçues tant j'espère qu'elles relèvent de la légende urbaine. Mais si le contribuable que je suis payait effectivement une rente à celui qui mine ma vie depuis près d'un an, je me ferais un devoir de m'insurger plus encore.

Écrit par : Renaud Klee | 03/10/2014

Répondre à ce commentaire

Ils est plus que temps que TOUTES les personnes physiques et morales attaquées que se soit verbalement, via Facebook, via de soi disant plaintes, ou de toutes autres manières, face bloc devant les agissements du Président de 100 chevaux sur l'herbes, il faut se constituer partie civile contre ce personnage, afin de faire plus de poids contre ce triste sir, joignons nos efforts afin de mettre fin à ce comportement plus que nocif et mettant à mal les santés morales de toutes ses victimes.

Écrit par : Delestenne | 04/10/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.