28/01/2015

Inacceptable

Cet article est rédigé suite aux récents comportements de M. Beelen, président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe, à l’égard de ma fille.

 

Il n’aurait pas lieu d’être si M. Beelen n’avait pas pris le soin de s’épandre sur l’un des groupes privés Facebook qu’il administre afin de minimiser ses comportements et de tenter de les justifier.

 

Une copie des propos de M. Beelen m’a heureusement été transmise par une personne bien intentionnée et il me semble opportun de la publier ici.

 

100 chevaux sur l'herbe, comportement inadmissible, aliénation parentale

 

Réaction :

 

Le comportement de M. Beelen à l’égard de ma fille n’est pas simplement aberrant, il est totalement abject et intolérable.

 

Le simple fait que ce triste personnage puisse s’attacher à recenser le nombre de « j’aime » sous l’une de mes publications et les noms de ceux qui ont osé cliquer sur ce bouton constitue déjà un élément plus que révélateur de sa véritable nature mais au delà de cela; le fait qu’il se permette de reprocher à une fillette de 12 ans d’avoir « aimé » une publication de son papa est totalement inacceptable.

 

Ce qui est encore plus grave, c’est que M. Beelen se permette de critiquer ouvertement un père devant son enfant et de tenter à tout prix, de briser l’image paternelle.

Ce comportement porte un nom : l’aliénation parentale et il est aussi inadmissible qu’inexcusable.

Quel que soit le contentieux pouvant exister entre M. Beelen et moi; rien ne peut justifier le comportement du président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe à l’égard de ma fille.

 

Ma fille a été particulièrement marquée par l’événement; elle a été très impressionnée par M. Beelen et ne s’attendait pas du tout à ce qu’il l’épie sur Internet. Il va de soi que devant la stature de M. Beelen, elle n’a pu trouver qu’une seule échappatoire à ses accusations.

 

Chacun comprendra que des comportements aussi pernicieux ne pourront rester sans conséquences et que les actions adéquates sont prises afin de demander des sanctions et réparations.

 

Quant aux allégations de M. Beelen :

 

N’étant pas enclin à révéler des détails relevant du domaine de ma vie privée qui me permettraient pourtant de clouer facilement le bec de ce triste personnage, je préfère transmettre ces éléments à qui de droit.

 

 

Je me moque éperdument d’être jugé par les sympathisants purs et durs qui applaudissent à tout va aux propos de M. Beelen. Finalement, leur dévotion n’a d’égale que leur crédulité et leur manque de discernement. Je souris avec néanmoins un peu de compassion en pensant à quel point ils se sentiront stupides lorsque certaines vérités éclateront.

Commentaires

Je ne peux que confirmer les propos d'Olivier, ayant été témoin du comportement de Mr BEELEN, vis-à-vis de la fille d'Olivier, à l'époque ou j'étais bénévole à 100 chevaux, Mr BEELEN prenait un malin plaisir à photographier la petite en disant il ne faut pas le dire à papa, quand il verra les photos il sera fou de rage. Mr BEELEN à un comportement indigne, mais normal vu qu'il n'aime pas les enfants, nous en avons eu l'expérience quand les enfants de ma compagne venaient avec leurs enfants (petits enfants de ma compagne)cela ne lui plaisait pas.

Écrit par : Christian Delestenne | 28/01/2015

Répondre à ce commentaire

je ne sais que dire un enfant reste un enfant, en aucun cas des adultes ne doivent les mêler à leurs déboires. Détruire l'image paternelle qu'une petite fille de 12 ans a de son papa risque de porter préjudice au développement de l'enfant. Elle a 12 ans juste 12 ans quel parent pourrait accepter de voir son enfant de 12 ans pris en otage dans un conflit d'adulte ? au delà de cela accuser un père d'être un mauvais père est quelque chose de grave et en aucun cas anodin. Je me pose des questions sur l moralité ou l’immoralité de ceux qui commentent. A moins que ceux ci soient de faux profiles juste là pour encenser un comportement qui est au delà de ce que l'on peut accepter humainement et moralement

Écrit par : carole | 28/01/2015

Répondre à ce commentaire

Pas de mots assez forts pour exprimer mon dégoût. Lorsque son emprise est sans effet sur les adultes, il instrumentalise leurs enfants. C'est abject et monstrueux mais c'est aussi pénalement punissable. Il faudra bientôt une aile entière du Palais de Justice de Dinant pour contenir tous les dossiers à sa charge.

Écrit par : Renaud KLEE | 28/01/2015

Répondre à ce commentaire

De tout coeur avec toi et ta fille. Courage

Écrit par : Françoise | 29/01/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.