23/05/2015

Ce sont les tonneaux vides qui font le plus de bruit.

 

100 chevaux sur l'herbe,campagne médiatique,pétition,refuge

 

Depuis ce 10 mai 2015, le président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe orchestre une campagne dont il a le secret. Un titre accrocheur, un discours qui joue sur la sensibilité, des images destinées à toucher; tous les ingrédients sont réunis pour une recette de mystification supplémentaire à la sauce « manipulation de l’opinion ».

(cliquez sur l’image pour être renvoyé vers le texte emphatique et dénué de sens de la pétition de M. Beelen)

 

100 chevaux sur l'herbe,campagne médiatique,pétition,refuge

 

 

Malgré tous les efforts qu’il déploie pour son image de chevalier blanc de la protection animale, monsieur Beelen oublie que le monde n’est pas uniquement peuplé de moutons crédules prêts à le suivre dans ses délires et dès que l’on gratte un petit peu, le vernis ne résiste pas.

 

Comme lors de la première campagne du président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe en réaction à un contrôle de l’AFSCA ou lors de celle entamée contre l’asbl Animaux en péril, je m’insurge contre ce que je ne puis que qualifier d’honteuse et grossière manipulation de l’opinion publique. Je m’autorise donc à commenter ces nouveaux agissements et à offrir un regard critique sur les tenants et aboutissants de cette nouvelle campagne.

 

Quel est l’objectif poursuivi par M. Beelen en lançant une telle campagne ?

 

Bien que M. Beelen se plaise à donner le nom de « refuge » à son association, celle-ci n’est pas reconnue en tant que tel et avant tout, pour la bonne et simple raison qu’il n’a jamais sollicité l’agrément de refuge pour l’asbl 100 chevaux sur l’herbe. Aucune demande en ce sens n’a jamais été transmise par M. Beelen durant les 14 années d’existence de son asbl.

 

Cette simple raison mise en comparaison avec le discours de la pétition de M. Beelen m’autorise de facto à dénoncer une manipulation de l’opinion publique. En effet, en lisant les accroches de M. Beelen, on ne peut que constater que celui-ci fait implicitement passer son association pour un refuge agréé et qu’il s’érige dès lors en porte-parole de tous les refuges agréés.


Etonnamment, personne ne semble s’interroger en constatant qu’aucun refuge agréé ne relaye la pétition de M. Beelen et pourtant, si ce dernier agissait réellement en leur faveur ou en concertation avec eux; leurs dirigeants ne manqueraient pas de s’associer à son action et d’en faire la publicité.

 

Ce simple constat rend déjà bancal le bien-fondé de la campagne du président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe tout en montrant qu’il agit de sa seule initiative et sans l’aval ou le soutien des refuges agréés.

 

N’étant pas à la tête d’un refuge agréé, M. Beelen n’est pas soumis à l’Arrêté visé par sa pétition et rien ne lui interdit donc d’acheter des chevaux destinés à l’abattage afin de les héberger en son domaine. 

 

Je pose donc à nouveau la question : quel est donc l’objectif réel poursuivi par M. Beelen ?

 

Si certains avancent l’argument prétendant que M. Beelen attend la suppression de l’Arrêté interdisant aux refuges agréés d’acheter des chevaux destinés à l’abattage afin d’ensuite solliciter l’agrément pour son asbl; je leur répondrai ceci :

 

Qu’en est-il des autres conditions imposées aux refuges agréés auxquelles 100 chevaux sur l’herbe ne répond pas ?

 

M. Beelen va-t-il donc également lancer une campagne pour que les refuges ne doivent plus tenter de placer les équidés à l’adoption ? Va-t-il organiser une campagne supprimant la contrainte d’accueillir des équidés saisis ? Compte-il ensuite tenter de faire supprimer les contrôles auxquels les refuges sont soumis ?

 

On le voit, beaucoup de questions surgissent dès que l’on fait preuve d’un minimum d’esprit critique et encore, le bien-fondé de la revendication de M. Beelen et les éventuelles conséquences de la suppression de l’Arrêté n’ont même pas été abordés.

 

Pourtant, des personnes expérimentées dans la protection animale ont signalé les dangers de dérives liés à une suppression de l’Arrêté.

 

M. Beelen tente de faire croire qu’il agit pour le bien de toutes les associations belges de protection des équidés mais en y regardant de plus près, on s’aperçoit rapidement qu’il ne vise que ses intérêts personnels.

 

100 chevaux sur l’herbe a le mérite d’exister et on ne peut nier le fait que M. Beelen ait sauvé de nombreux équidés de l’abattoir. Malgré cela, on ne peut que regretter l’esprit aussi obtus qu’individualiste de son président.

 

En manipulant l’opinion publique pour faire croire qu’il agit au nom des refuges agréés, M. Beelen sabote le travail de toutes ces associations qui agissent au quotidien sur le terrain au lieu de se fendre de campagnes aussi ineptes que préjudiciable à la protection animale.

 

Pour rappel, depuis le début de cette année, 100 chevaux sur l’herbe n’a procédé à aucun sauvetage d’équidé et son président ne s’est engagé dans aucune action concrète. Au contraire, il a galvaudé son temps, ses moyens et son énergie à prolonger une puérile campagne de diffamation contre Animaux en péril et la direction de cette asbl.

 

 

De prochains articles commenteront le fameux dossier établi par le président de 100 chevaux sur l’herbe dans le cadre de l’inepte et incongrue pétition qu’il a lancé depuis ce 10 mai 2015.

Commentaires

Que de retombées pour marc

Écrit par : magnet Francis | 24/05/2015

Répondre à ce commentaire

Si par retombées vous sous entende que là il passe pour une andouille alors là oui vous avez raison

Écrit par : carole | 24/05/2015

Merci pour toute votre gentillesse. Cela nous touche beaucoup et nous donne une nouvelle fois l'occasion d'observer vos magnifiques sentiments à notre égard.
A bientôt au plaisir de vous lire :-)
Marc Beelen 100 CHEVAUX SUR L HERBE

Écrit par : BEELEN | 25/05/2015

Répondre à ce commentaire

Et bien Marco, je ne tarderai pas à te donner ce plaisir :-)

A bientôt.

Écrit par : disciplus Simplex | 25/05/2015

vous faîtes aussi beaucoup de bruit Olivier, dois je vous considérer comme un tonneau vide? Quand comprendrez vous que 100 chevaux sur l'herbe a autant de mérite que n'importe quel refuge agréé? Pourquoi ne pourrait il dès lors avoir le statut de refuge alors qu'il sauve une panoplie de chevaux abandonnés par l'éleveur, le cavalier et bien d'autres juste parce qu'il achète? Oui, c'est la loi, loi qui sera peut être changée un jour, qui sait

Écrit par : Houmard | 25/05/2015

Répondre à ce commentaire

Ouille, revoilà Monique qui comprend tout très vite à condition qu'on lui explique longuement...

Votre spécialité reste la même : tenter de noyer le poisson et manipuler l'opinion. Dites donc, vous faites vraiment la paire :-)

Ceci dit, je vous réponds quand même :

Le mérite des refuges agréés, c'est d'être... agréés ! Et donc, contrairement à M. Beelen, de se soumettre à toutes les contraintes auxquelles sont soumis ces refuges.
Et, juste un détail... il faut solliciter cet agrément :-)

Notre ami Marco n'a jamais sollicité l'agrément, il n'est pas aux normes et ne supporte pas les contrôles. En fait, il veut un agrément non seulement automatique mais personnalisé...

Quant à moi, je suis sans doute un tonneau vide et sachez que je m'en porte fort bien mais à côté de cela, je ne la ramène pas comme le plus grand sauveur de chevaux du pays. Et en parlant de ça, avant de la ramener, Marco devrait en sauver parce "0" sauvé en 11 mois, c'est pas terrible comme résultat.

Écrit par : disciplus Simplex | 25/05/2015

ah pour ce qui est de la gentillesse je réserve cela aux gens que j'apprécie .... pour le reste vouloir abolir une loi en ayant pour conséquences de permettre l'achat de chevaux ou d'autres animaux (comme les chiens en animalerie) je trouve cela inconséquent. Bien que pour être honnête si une telle loi devait passer cela permettrait à beaucoup d'éleveurs d'élever en croisement à bas prix et de vendre aux marchands sans remords puisque nous aurions quasi la certitude de voir les chevaux rachetés par les refuges, commercialement c'est positif.
Reste la question de savoir ou iront les chevaux maltraités, saisis ou abandonnés ? aux marchands je suppose ?

Écrit par : carole | 26/05/2015

Répondre à ce commentaire

il est agréable que lire que si cette loi était abolie, les éleveurs élèveraient en croisement et dès lors vendraient à bas prix et que cela est commercialement positif. Le fric toujours le fric, à vomir. Les maltraités et les saisis continueront à aller dans les refuges qui optent pour cette formule, je ne vois pas ce que cela changerait.
Olivier n'a toutefois pas publié un de mes commentaires qui confirmait qu'en 2015, 100 chevaux n'en encore sauvé aucun équidés mais nous ne sommes que fin mai. Olivier s'étranglerait il en rappelant quand 2014, 100 chevaux en a sauvé 17 dont deux juments gestantes et dont les poulains vivent à 100 chevaux. Y aurait il aussi un quota de sauvetage à faire par an???

Écrit par : Houmard | 26/05/2015

Répondre à ce commentaire

Mme Houmard,

Je publie tous les commentaires déposés à l'exception de ceux qui circonviennent aux règles qui régissent les blogs.
Je ne suis malheureusement pas responsable du fait que vous ne puissiez admettre avoir fait une erreur de manipulation empêchant la prise en compte de votre commentaire.

Du reste, je vous laisse tribune libre afin que vous puissiez oeuvrer en tant que porte-parole de M. Beelen.

Écrit par : disciplus Simplex | 26/05/2015

Mais justement c'est à cela que je veux en venir cette loi a une raison d'être, supprimer là et vous donnerez la possibilité légale à tout un chacun de créer une association afin d'acheter des chevaux directement aux marchands sans taxes et les éleveurs produiront pour satisfaire la demande, c'est la loi du marché. Vous voulez faire supprimer une loi sans réfléchir aux conséquences. Et oui c'est clair être éleveur ou marchand c'est aussi pour gagner du fric avec plus ou moins de déontologie selon l'individu. Et évidement avec bonne conscience puisque les chevaux seront rachetés par une asso c'est déjà ce qu'il se passe maintenant avec certaines assos véritables vitrines de marchands.

Écrit par : carole | 26/05/2015

Répondre à ce commentaire

De toute façon aucune chance que la pétition de Mr BEELEN aboutis à quelque chose, avez vous déjà pris la peine de regarder la nationalité des signataires, sel les signataires belge compte pour mettre fin à une loi belge; et vu le petit nombre de belge signant cette pétition, ce n'ai pas demain que la loi bougera.
A titre d'information j'ai déjà eu un contact avec le chef de Cabinet du Ministre Carlo DI ANTONIO au sujet de la campagne menée par Mr BEELEN et leur avis est pris depuis un certain moments le concernant.

Écrit par : Christian | 27/05/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.