07/06/2015

Tout est sous contrôle

100 chevaux sur l'herbe,manipulation,lâcheté,absence de débat

En règle générale, les manipulateurs fuient la confrontation avec ceux qui voient clair dans leur jeu et viennent les mettre face à leurs arguments. C’est d’autant plus visible lorsqu’ils tentent de manipuler des foules puisque tout débat public constitue un risque très élevé de voir leur agenda caché dévoilé et leur tentatives de manipulation vouées à l’échec.

 

Heureusement pour le président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe, le réseau social Facebook lui offre suffisamment d’outils pour éliminer les trublions venant déposer des commentaires à risque sur les pages qu’il anime.

 

Le premier outil utilisé est la suppression de commentaire qui fait disparaître comme par enchantement, les commentaires gênants.

100 chevaux sur l'herbe,manipulation,lâcheté,absence de débat

 

Le second est le blocage qui permet d’empêcher un utilisateur de venir déposer un commentaire ou une publication sur une page « publique » ou un profil. 

 

M. Beelen apprécie fortement et ne se prive pas de jeter l’opprobre sur celles et ceux qui osent le contredire ou mettre en évidence certaines de ses actions ou discours plus que discutables. Pour ce faire, il dispose de la possibilité de créer et administrer des groupes privés dont il peut trier les membres à sa guise. C’est le troisième outil.

 

Les deux premiers outils permettent à M. Beelen de garder le contrôle des pages qu’il administre (« 100 chevaux sur l’herbe », « 100 chevaux pitoyables réactions », « Animaux en péril : l’incroyable ») afin d’éviter de voir ses ineptes campagnes démontées par des arguments auxquels il est incapable de répondre. Cela lui permet en outre, de supprimer lâchement tout droit de réponse aux personnes qu’il incrimine ou calomnie.


C’est sur les groupes privés qu’il administre que M. Beelen peut se permettre de casser totalement l’image de ses cibles et leur tailler un costume sur mesure afin de leur enlever toute crédibilité. Il est primordial en effet, que les sympathisants du président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe ne puissent être influencés par les interventions de ses détracteurs.

 

Casser l’image de ces personnes et leur enlever toute crédibilité est donc un processus « normal » qui s’inscrit totalement dans la logique d’un manipulateur.
Dans le cas qui nous occupe, une tactique est invariablement employée : celle de mettre en doute l’amour des animaux. Quoi de plus normal puisque c’est ce qui réuni principalement les sympathisants ?

En désignant la cible comme une personne dont on ne peut que mettre en doute la sensibilité pour la cause animale, en l’affublant d’intentions malveillantes, en lui prêtant des actions négatives; on la rend détestable et infréquentable.

100 chevaux sur l'herbe,manipulation,lâcheté,absence de débat

 

Cette manière de faire n’est pas simplement celle d’un lâche qui ne sait faire que calomnier et diffamer bien à l’abri derrière son écran et entouré virtuellement de ses crédules sympathisants; c’est également la tactique d’une baudruche qui a pour objectif d’être considéré comme un personnage incontournable de la protection animale alors qu’il n’en est qu’un pseudo-acteur en pantoufle n’agissant que derrière son ordinateur sans aucune action concrète et sans engranger le moindre résultat depuis une année.

 

Mes propos sont durs mais réalistes et au vu de ce que M. Beelen publie me concernant, on ne pourra pas dire qu’ils ne sont pas mérités.

 

C’est là d’ailleurs qu’est le paradoxe car je préfèrerais de loin, avoir à vanter les mérites de ce personnage plutôt que de devoir dénoncer ses pratiques indignes d’un président d’association.

 

Cela se comprendra peut-être mieux dans un prochain article.

 

Commentaires

Petite correction amicale, Monsieur Beelen ne casse pas réellement l'image des gens parce que finalement ses groupes sont très restrictifs par contre je suis d'accord avec toi, il a une peur atavique d’affronter les gens en face. Sans faire de psychologie à deux balles je dirais syndrome hérité de l'enfance probablement causé par un père dominant et castrateur

Écrit par : carole | 07/06/2015

Répondre à ce commentaire

Petite correction amicale, Monsieur Beelen ne casse pas réellement l'image des gens parce que finalement ses groupes sont très restrictifs par contre je suis d'accord avec toi, il a une peur atavique d’affronter les gens en face. Sans faire de psychologie à deux balles je dirais syndrome hérité de l'enfance probablement causé par un père dominant et castrateur

Écrit par : carole | 07/06/2015

Répondre à ce commentaire

En ce qui me concerne et en considérant un effet de bouche à oreille, calomnier sur un groupe de 42 membres est suffisant pour casser délibérément l'image des personnes.
Sans compter qu'il ne s'est pas privé de le faire sur un groupe comprenant beaucoup plus de "membres"

Écrit par : disciplus Simplex | 08/06/2015

Les commentaires sont fermés.