23/05/2015

Ce sont les tonneaux vides qui font le plus de bruit.

 

100 chevaux sur l'herbe,campagne médiatique,pétition,refuge

 

Depuis ce 10 mai 2015, le président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe orchestre une campagne dont il a le secret. Un titre accrocheur, un discours qui joue sur la sensibilité, des images destinées à toucher; tous les ingrédients sont réunis pour une recette de mystification supplémentaire à la sauce « manipulation de l’opinion ».

(cliquez sur l’image pour être renvoyé vers le texte emphatique et dénué de sens de la pétition de M. Beelen)

 

100 chevaux sur l'herbe,campagne médiatique,pétition,refuge

 

 

Malgré tous les efforts qu’il déploie pour son image de chevalier blanc de la protection animale, monsieur Beelen oublie que le monde n’est pas uniquement peuplé de moutons crédules prêts à le suivre dans ses délires et dès que l’on gratte un petit peu, le vernis ne résiste pas.

 

Comme lors de la première campagne du président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe en réaction à un contrôle de l’AFSCA ou lors de celle entamée contre l’asbl Animaux en péril, je m’insurge contre ce que je ne puis que qualifier d’honteuse et grossière manipulation de l’opinion publique. Je m’autorise donc à commenter ces nouveaux agissements et à offrir un regard critique sur les tenants et aboutissants de cette nouvelle campagne.

 

Quel est l’objectif poursuivi par M. Beelen en lançant une telle campagne ?

 

Bien que M. Beelen se plaise à donner le nom de « refuge » à son association, celle-ci n’est pas reconnue en tant que tel et avant tout, pour la bonne et simple raison qu’il n’a jamais sollicité l’agrément de refuge pour l’asbl 100 chevaux sur l’herbe. Aucune demande en ce sens n’a jamais été transmise par M. Beelen durant les 14 années d’existence de son asbl.

 

Cette simple raison mise en comparaison avec le discours de la pétition de M. Beelen m’autorise de facto à dénoncer une manipulation de l’opinion publique. En effet, en lisant les accroches de M. Beelen, on ne peut que constater que celui-ci fait implicitement passer son association pour un refuge agréé et qu’il s’érige dès lors en porte-parole de tous les refuges agréés.


Etonnamment, personne ne semble s’interroger en constatant qu’aucun refuge agréé ne relaye la pétition de M. Beelen et pourtant, si ce dernier agissait réellement en leur faveur ou en concertation avec eux; leurs dirigeants ne manqueraient pas de s’associer à son action et d’en faire la publicité.

 

Ce simple constat rend déjà bancal le bien-fondé de la campagne du président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe tout en montrant qu’il agit de sa seule initiative et sans l’aval ou le soutien des refuges agréés.

 

N’étant pas à la tête d’un refuge agréé, M. Beelen n’est pas soumis à l’Arrêté visé par sa pétition et rien ne lui interdit donc d’acheter des chevaux destinés à l’abattage afin de les héberger en son domaine. 

 

Je pose donc à nouveau la question : quel est donc l’objectif réel poursuivi par M. Beelen ?

 

Si certains avancent l’argument prétendant que M. Beelen attend la suppression de l’Arrêté interdisant aux refuges agréés d’acheter des chevaux destinés à l’abattage afin d’ensuite solliciter l’agrément pour son asbl; je leur répondrai ceci :

 

Qu’en est-il des autres conditions imposées aux refuges agréés auxquelles 100 chevaux sur l’herbe ne répond pas ?

 

M. Beelen va-t-il donc également lancer une campagne pour que les refuges ne doivent plus tenter de placer les équidés à l’adoption ? Va-t-il organiser une campagne supprimant la contrainte d’accueillir des équidés saisis ? Compte-il ensuite tenter de faire supprimer les contrôles auxquels les refuges sont soumis ?

 

On le voit, beaucoup de questions surgissent dès que l’on fait preuve d’un minimum d’esprit critique et encore, le bien-fondé de la revendication de M. Beelen et les éventuelles conséquences de la suppression de l’Arrêté n’ont même pas été abordés.

 

Pourtant, des personnes expérimentées dans la protection animale ont signalé les dangers de dérives liés à une suppression de l’Arrêté.

 

M. Beelen tente de faire croire qu’il agit pour le bien de toutes les associations belges de protection des équidés mais en y regardant de plus près, on s’aperçoit rapidement qu’il ne vise que ses intérêts personnels.

 

100 chevaux sur l’herbe a le mérite d’exister et on ne peut nier le fait que M. Beelen ait sauvé de nombreux équidés de l’abattoir. Malgré cela, on ne peut que regretter l’esprit aussi obtus qu’individualiste de son président.

 

En manipulant l’opinion publique pour faire croire qu’il agit au nom des refuges agréés, M. Beelen sabote le travail de toutes ces associations qui agissent au quotidien sur le terrain au lieu de se fendre de campagnes aussi ineptes que préjudiciable à la protection animale.

 

Pour rappel, depuis le début de cette année, 100 chevaux sur l’herbe n’a procédé à aucun sauvetage d’équidé et son président ne s’est engagé dans aucune action concrète. Au contraire, il a galvaudé son temps, ses moyens et son énergie à prolonger une puérile campagne de diffamation contre Animaux en péril et la direction de cette asbl.

 

 

De prochains articles commenteront le fameux dossier établi par le président de 100 chevaux sur l’herbe dans le cadre de l’inepte et incongrue pétition qu’il a lancé depuis ce 10 mai 2015.

28/01/2015

Inacceptable

Cet article est rédigé suite aux récents comportements de M. Beelen, président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe, à l’égard de ma fille.

 

Il n’aurait pas lieu d’être si M. Beelen n’avait pas pris le soin de s’épandre sur l’un des groupes privés Facebook qu’il administre afin de minimiser ses comportements et de tenter de les justifier.

 

Une copie des propos de M. Beelen m’a heureusement été transmise par une personne bien intentionnée et il me semble opportun de la publier ici.

 

100 chevaux sur l'herbe, comportement inadmissible, aliénation parentale

 

Réaction :

 

Le comportement de M. Beelen à l’égard de ma fille n’est pas simplement aberrant, il est totalement abject et intolérable.

 

Le simple fait que ce triste personnage puisse s’attacher à recenser le nombre de « j’aime » sous l’une de mes publications et les noms de ceux qui ont osé cliquer sur ce bouton constitue déjà un élément plus que révélateur de sa véritable nature mais au delà de cela; le fait qu’il se permette de reprocher à une fillette de 12 ans d’avoir « aimé » une publication de son papa est totalement inacceptable.

 

Ce qui est encore plus grave, c’est que M. Beelen se permette de critiquer ouvertement un père devant son enfant et de tenter à tout prix, de briser l’image paternelle.

Ce comportement porte un nom : l’aliénation parentale et il est aussi inadmissible qu’inexcusable.

Quel que soit le contentieux pouvant exister entre M. Beelen et moi; rien ne peut justifier le comportement du président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe à l’égard de ma fille.

 

Ma fille a été particulièrement marquée par l’événement; elle a été très impressionnée par M. Beelen et ne s’attendait pas du tout à ce qu’il l’épie sur Internet. Il va de soi que devant la stature de M. Beelen, elle n’a pu trouver qu’une seule échappatoire à ses accusations.

 

Chacun comprendra que des comportements aussi pernicieux ne pourront rester sans conséquences et que les actions adéquates sont prises afin de demander des sanctions et réparations.

 

Quant aux allégations de M. Beelen :

 

N’étant pas enclin à révéler des détails relevant du domaine de ma vie privée qui me permettraient pourtant de clouer facilement le bec de ce triste personnage, je préfère transmettre ces éléments à qui de droit.

 

 

Je me moque éperdument d’être jugé par les sympathisants purs et durs qui applaudissent à tout va aux propos de M. Beelen. Finalement, leur dévotion n’a d’égale que leur crédulité et leur manque de discernement. Je souris avec néanmoins un peu de compassion en pensant à quel point ils se sentiront stupides lorsque certaines vérités éclateront.

10/01/2015

Des limites à ne pas franchir

Lettre ouverte aux amis de M. Beelen intervenant sur les groupes privés Facebook administrés par le président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe.

 

Lire certains de vos commentaires me fait froid dans le dos…

facebook, groupe privé, liberté d'expression, craintes

 

Seriez-vous donc à ce point conditionnés pour en venir à souhaiter de telles choses à des personnes que vous ne connaissez pas et ce, uniquement sur base des allégations de votre ami Marco ?

 

En ce qui me concerne, vous me faites peur et je commence à éprouver des craintes quant à ma sécurité, à celle de mes proches et celle de mes biens.
C’est votre crédulité qui cause ces craintes; vos réactions aux manipulations les plus grossières et votre promptitude à avaler toutes les paroles de celui que vous semblez, excusez-moi, idolâtrer aveuglément.

 

Oui j’ai peur. J’ai peur parce que vous semblez ne prendre aucun recul face aux informations qui vous sont distillées. 

 

Si votre crédulité est navrante, votre manque de discernement, de capacité d’analyse et d’esprit critique l’est encore plus.

 

Que M. Beelen fasse une caricature, qu’il se répande en noms d’oiseaux ou me prête de fausses intentions ne m’inquiète pas outre mesure mais par contre, le pouvoir qu’il exerce sur vous et vos réactions me pétrifient.

 

M. Beelen se retranche toujours derrière son association; il l’a toujours fait et n’est visiblement pas prêt d’abandonner cette fâcheuse habitude.
C’est ainsi et cela a même été mis en évidence par le Ministère Public lors d’un procès qu’il a intenté.

Bien que je trouve cette attitude aussi lâche que ridicule, je la comprends facilement et je peux donc aisément concevoir que vous tombiez dans le panneau.

 

Soutenir la cause de 100 chevaux sur l’herbe est tout à votre honneur et je ne vais certainement pas vous en faire le reproche.

 

Je ne suis pas le seul à comprendre que c’est ce qui vous rassemble et ce qui est dommage, c’est qu’aucun d’entre vous ne se rend compte que c’est ce que M. Beelen utilise pour vous fédérer contre moi ou d’autres personnes.

 

Quand M. Beelen attaque une personne, il ne manque jamais de l’accuser de vouloir nuire à l’asbl. Vérifiez donc, c’est une constante invariable dans ses discours à une exception près.
En effet, lorsqu’il veut nuire au président d’une autre association, il choisi de l’accuser de nuire à une autre cause : celle des chiens et des chats.
Pour le reste, c’est invariablement le même discours : la cible contre laquelle M. Beelen veut vous dresser est accusée de vouloir nuire à 100 chevaux sur l’herbe et cela a pour objectif de vous pousser à réagir.

 

Quoi qu’il en soit, et même si les allégations fantaisistes de M. Beelen pouvaient avoir une quelconque consistance, cela ne justifie ni n’excuse certaines de vos réactions.

 

Que vous me traitiez de tous les noms alors que vous ne connaissez rien de moi, je peux le comprendre et ne puis que compatir à votre crédulité; mais que vous en veniez à me souhaiter d’être euthanasié, ça me fait réellement peur.

 

Ces craintes ne me feront néanmoins pas taire et je ne manquerai pas de m’octroyer ici, un droit de réponse aux allégations de M. Beelen tout comme je ne manquerai pas de mettre en évidence les basses manoeuvres dont il use et abuse sans relâche.

 

Je vous invite néanmoins à faire preuve d’un minimum de retenue dans vos réactions et dans le cas contraire, je ne manquerai pas de réagir par voie légale contre toute menace et/ou incitation à la haine. Je conserve d’ailleurs copie de vos interventions et ne manquerai pas de les communiquer aux autorités compétentes.