01/06/2015

Géronsartwood

manipulation,100 chevaux sur l'herbe,pétition,démagogieBien que l’on puisse raisonnablement penser que la ridicule campagne du président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe aura autant d’effet qu’un pou lancé à cent à l’heure sur une bottine au niveau de la demande formulée; il me semble nécessaire de la commenter quelque peu ne fut-ce que pour illustrer à quel point elle peut s’appuyer sur de grossières et simplistes manipulations de l’opinion.

 

La manipulation est hélas, l’apanage de l’auteur de ce florilège d’affichettes virtuelles destinées à piéger les plus naïfs parmi un public de bonnes âmes bien crédules.
La prose lourde, à la sémantique rendue quasi incompréhensible s’appuie volontiers sur des raccourcis aussi bêtes que ridicules destinés à court-circuiter le libre arbitre et la capacité de réflexion du lecteur en ciblant sa sensibilité et son amour des équidés.

 

Et malgré tous les efforts de l’auteur, contraint à passer de nombreuses heures en pantoufles entre les quatre murs de son bureau, coincé derrière l’écran de son ordinateur à administrer ses pages et profils Facebook, à comptabiliser les signatures et dessiner sans talent de pauvres caricatures vengeresses; la pétition ne décolle pas. Et même si les crédules sont nombreux, les efforts semblent vains. Cela doit être d’ailleurs triste de constater que les 15.000 « j’aime » de la page Facebook sont très loin de répondre massivement à l’appel lancé jour après jour.

 

Serait-ce là un signal ?

 

Plongeons donc un petit peu dans cette incroyable campagne et décortiquons par exemple, de récentes publications du président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe.

 

Publication du 31 Mai 2015 (cliquez sur l’image pour agrandir)

manipulation,100 chevaux sur l'herbe,pétition,démagogie

 

« Pourquoi semble-t-on accepter de traiter sans indulgence et avec une désinvolture cruelle les chevaux condamnés à l'abattoir ? »

Phrase d’accroche, emphatique à souhait mais surtout, on ne peut plus floue. Vous aimez les animaux ? Les chevaux en particulier ? Et bien voilà, sans en dire plus et le tour est joué : j’éveille votre intérêt. Traduction : il se passe quelque chose avec les chevaux destinés à l’abattoir et tout le monde s’en fout mais pas vous ! Hop, vous êtes accroché et vous allez lire la suite.

 

« Pourquoi une loi abjecte, poussée par de sombres idiots, prive ces équidés condamnés à l'abattoir de secours des refuges en Belgique ? »

Quelle Loi précisément ? Quels idiots ? Quels refuges ? En ne précisant pas, en cachant les détails, l’auteur cible votre sensibilité afin de l’exacerber tout en endormant votre esprit critique et votre libre-arbitre.

 

« Une pétaudière de médiocres sur le net affirment que notre pétition n'a pas de sens car elle ne concerne pas les refuges non agrées comme 100 CHEVAUX SUR L'HERBE. mdr 

Un brin d'intelligence de leur part nous épargnerait qu'ils éructent de telles âneries … »

Un brin d’intelligence de l’auteur lui aurait permis d’éviter cette phrase qui gâche les effets de ses accroches précédentes.
Les moins crédules commencent à s’interroger. Des médiocres ? Peut-être mais en creusant, ces médiocres sont loin d’avoir tort et pour peu que le lecteur prenne la peine de lire la Loi… Les médiocres ont entièrement raison.

Le vainqueur du bonnet d’âne est donc le sieur Beelen qui prend vraiment le lecteur pour un décérébré incapable de lire.

 

 

« Il ést évident que nous nous battons afin d'abroger cette loi ridicule car n'importe quel refuge (agrée ou non) devrait avoir ce droit légitime de porter secours à un être condamné aux tueries des abattoirs en les achetant. »

C’est effectivement évident pour Marc Beelen, président de 100 chevaux sur l’herbe mais bizarrement, ce ne l’est pas pour l’ensemble des refuges agréés qui n’apportent d’ailleurs aucun soutien à son combat.
Le comble dans cette phrase, c’est le « agréé ou non » puisque le « non agréé » possède déjà ce droit de rachat.

 

« Ces croche-pieds non innocent nous permettent de mesurer les défaillances de la sensibilité de nos adversaires et de douter sur leur authenticité à vouloir réellement sauver des équidés en détresse. »

Le genre de syllogisme qu’affectionne particulièrement M. Beelen : il sauve des chevaux (plus aucun depuis un an mais ce n’est qu’un détail), vous n’êtes pas d’accord avec lui et donc, vous ne voulez pas sauver des chevaux. Raccourci aussi lourd que facile et tellement vicieux parce que vous, vous êtes sensible n’est-ce pas ? Alors vous allez signer parce que si vous ne le faites pas, c’est que vous êtes un vilain à la sensibilité défaillante qui ne veut pas réellement sauver des équidés…

 

Un petit peu démagogue le monsieur ?


C’est peu de le dire et à ce propos, le meilleur se trouve ici :

 

https://www.youtube.com/watch?v=AQWLk9Ra12s&feature=y...

 

Bon déjà, l’écran de départ façon production Hollywoodienne…

manipulation,100 chevaux sur l'herbe,pétition,démagogie

 

Le top du top c’est quand même l’écran de fin, à peine prétentieux même si on regrette que la vedette, Ministre de son état, n’apparaisse pas dans le film. Bon, avec « absent » comme directeur artistique et même si « Apple » est producteur délégué de cette palme d’or, ça n’étonne pas que la vedette puisse refuser de se montrer.

manipulation,100 chevaux sur l'herbe,pétition,démagogie

 

 

Au moins, M. Beelen aura le mérite de me faire rire autrement qu’en me caricaturant ou en m’assignant en justice. Le cabinet du Ministre doit rire également...