15/01/2015

Semper fidelis

C’est lassant de se voir inlassablement prêter des intentions malveillantes et appelé à se justifier sur chaque propos tenus. Je refusais jusqu’à présent de croire que les inconditionnels fidèles qui boivent les paroles de leur grand gourou sur ses groupes privés pouvaient être stupides mais en les voyant refuser obstinément toute argumentation même des plus étayées, je commence à m’interroger sur leurs réelles facultés.

 

Je sais que je me répète mais s’il est pour moi, tout à fait normal de laisser à tout un chacun la liberté de choisir de soutenir l’une ou l’autre association; je trouve complètement absurde de soutenir les dérives auxquelles se livre un président d’asbl et certainement, lorsque celles-ci sont clairement mises en évidence.

 

calomnie,dénigrement,déni,100 chevaux sur l'herbe,afscaOn peut sans doute comprendre qu’un quidam qui voit les publications de M. Beelen pour la première fois se laisse piéger facilement et fonce tête baissée pour défendre ce qu’on lui présente comme une injustice. Par contre, quand on voit que malgré qu’ils soient mis devant toutes les preuves démontrant que les allégations de leur idole ne sont que des calembredaines, certains persistent à lui accorder raison et à l’encourager dans ses démarches; on a vraiment l’impression de se retrouver devant les adeptes d’une secte.

 

Quant au président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe, auteur d’une multitude de publications plus folles les unes que les autres, on ne peut que constater que l’homme est enfoncé dans le déni jusqu’au oreilles.
Quand je vois par exemple son obstination à prétendre, dans l’affaire afsca, que tous ses chevaux étaient menacés d’euthanasie alors que le PV était des plus clairs et disait que seuls 6 d’entre eux étaient menacés si et seulement si les analyses sanguines n’étaient pas faites dans les délais ou revenaient positives; je ne peux que constater ce déni.

 

Il a beau déclarer ce qu’il veut, ses aficionados ont beau prendre son parti et croire à fond en ses balivernes, le PV est là et il est incontestable. Il n’est pas rédigé en termes pouvant être sujets à interprétation, c’est clair, c’est net et précis : dans le pire des cas, seuls 6 chevaux auraient pu être euthanasiés.

 

 

Quand je vois qu’après avoir perdu plusieurs fois en justice contre une personne qu’il persistait à assigner encore et encore, il parvient à déclarer que ce sont les juges qui ne voient pas clair; et bien là aussi, je ne peux que constater le déni.

 

Ce qui est également frappant, c’est de voir que lorsqu’il prête des intentions malveillantes aux personnes qui l’incommodent, aucun de ses fidèles ne se pose la moindre question.

calomnie,dénigrement,déni,100 chevaux sur l'herbe,afsca

 

Regardons un peu la manière de procéder :

 

Les personnes visées par le courroux de M. Beelen sont inlassablement accusées de vouloir nuire à l’asbl 100 chevaux sur l’herbe. C’est l’un des leitmotiv de M. Beelen; lorsqu’un contentieux l’oppose à quelqu’un, ce quelqu’un est inévitablement animé d’une inextinguible envie de nuire à son asbl.
Et bien entendu, les fidèles opinent et pointent le doigt sur le méchant qui veut nuire, voire même détruire 100 chevaux sur l’herbe.

Et forcément, il est inconcevable que le vil nuisible puisse aimer les chevaux. C’est bien connu, quiconque n’est pas en accord avec M. Beelen ne peut pas aimer les chevaux ! Pire que cela, le malveillant personnage ne peut pas aimer les animaux. Est-il d’ailleurs capable d’aimer quelque chose qui ne soit pas lui-même.

 

Ah oui, parce que ça aussi, ça fait partie de la panoplie : celui qui n’est pas d’accord avec M. Beelen ne peut qu’être un incroyable narcissique. Le président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe s’attire invariablement les foudres de personnes ayant un problème de culte de la personnalité.

 

D’ailleurs, beaucoup sont également d’incorrigibles jaloux qui envient au quotidien le président de 100 chevaux sur l’herbe, c’est un refrain connu. 

 

Sans oublier une autre notion des plus importantes : tous ceux qui sont en désaccord avec M. Beelen s’avèrent également être des manipulateurs de la pire espèce. Certains seraient même soupçonnés de manipuler en dormant tant la manipulation fait partie de leurs gènes. 

 

Et enfin, cerise sur le gâteau : la majorité de ceux qui contredisent M. Beelen veulent en fait se venger. Voilà, c’est ça, ils sont rongés par la vengeance et ne vivent que pour ça. (J’ai failli oublier, heureusement que je me relis) 

 

Les pires sont bien entendu, ceux qui comme moi, ont un jour ou l’autre, collaboré avec le président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe. Là, on atteint le summum puisque ces gens là sont des nuisibles manipulateurs narcissiques jaloux n’aimant pas les animaux qui ont profité de la faiblesse de M. Beelen pour venir faire semblant de le soutenir en préméditant leur futures nuisances.

 

Quant à ceux qui ne voient pas encore que le président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe est victime d’un immense complot orchestré par les responsables de certaines associations (le président d’AEP en particulier), par d’anciens bénévoles frustrés et jaloux, par l’afsca et ses fonctionnaires et par les martiens (qui n’aiment pas les chevaux, c’est bien connu); les pauvres sont certainement manipulés par toutes ces forces nuisibles et on ne peut qu’espérer les voir ouvrir les yeux.

 

Finalement, il est heureux que quelques fidèles aient pu voir que M. Beelen détenait la seule, l’unique vérité.

 

Grâce leur soit rendue, ils ont pu voir en moi le manipulateur narcissique frustré et vengeur n’aimant pas les chevaux et voulant nuire à 100 chevaux sur l’herbe. (Veuillez ajouter jaloux, menteur, hypocrite, zygomorphe, baveux et Olibrius)

 

Et bizarrement, les fidèles ne s’interrogent pas même s’ils ne connaissent pas les gens qu’ils incriminent.

 

Les bénévoles éjectés de l’asbl ont par exemple, quasiment tous adopté des comportement déplorables. Lesquels ? Ah ça, pendant longtemps, on l’ignorait mais maintenant, M. Beelen commence à en inventer. Pardon, je voulais dire : « à les détailler avec la plus grande honnêteté. »

 

Alors, ça marche bien même si les fidèles n’ont pas connu la personne en tant que bénévole. Et puis, la compagne de M. Beelen dit également que c’est la seule vérité, donc, ça ne peut qu’être vrai.

 

Et toujours aussi bizarrement, personne dans les fidèles ne s’étonne du nombre élevé de manipulateurs narcissiques frustrés et vengeurs, n’aimant pas les chevaux qui veulent nuire à 100 chevaux sur l’herbe.

 

Et donc, tout le monde croit en la prétendue cabale orchestrée par l’actuel président d’AEP pour évincer M. Beelen en 1997.

 

Et donc, quand M. Beelen attaque presque quotidiennement le président d’AEP, ce n’est pas par vengeance ou suite à une frustration ou par jalousie.

 

Et donc, quand M. Beelen avance des informations qui lui viennent d’ex-bénévoles d’AEP, elles ne peuvent qu’être le reflet de la vérité. Parce que, bien entendu, seuls les ex-bénévoles de 100 chevaux sur l’herbe sont des êtres frustrés, menteurs, fourbes, manipulateurs, etc…

 

Je ne sais pas pour vous mais en ce qui me concerne, si je faisais partie des fidèles actuels; j’assurerais mes arrières parce que demain… qui sait ce dont je pourrais être accusé !

 

Plus sérieusement : j’ai peine à croire que l’on puisse raisonnablement avaler de telles couleuvres sans se demander si ce n’est pas le président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe qui aurait de gros problèmes relationnels avec ceux qui ont, un jour ou l’autre, tenté de lui apporter leur aide. J’ai également beaucoup de difficultés à comprendre que l’on ne puisse voir que le seul problème existant dans l’affaire afsca; c’est le refus catégorique de M. Beelen d’accepter le fait de devoir se soumettre comme n’importe quel quidam, à la législation en vigueur.

 

Rien que de voir le même processus se répéter de manière quasi invariable est interpellant en soi mais cela semble passer totalement inaperçu.

 

Ce qui est des plus sûr, c’est que ses réactions virulentes consistant principalement à insulter, ridiculiser, calomnier et diffamer ceux qui ne sont pas en accord avec lui démontrent clairement le peu d’intelligence de l’homme. Parce que non, ce type de réaction n’est pas opportun et ne fait que démontrer une incapacité totale à communiquer de manière judicieuse.

 

 

Mais bon, au vu des réactions de certains, il va falloir apporter des éléments et au vu de la persistance des calomnies et autres insultes, cela ne tardera pas.
Il n’y a pas qu’une version à entendre…

12/12/2014

Compréhension de texte : leçon 3

Au vu de certains commentaires, une petite piqûre de rappel semble nécessaire…

 

Pour celles et ceux qui ne l’auraient pas encore remarqué, le président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe à pour habitude de se retrancher derrière son asbl dès que quiconque critique l’un de ses propos ou l’une de ses publications sur Facebook. Lorsqu’il pratique ainsi, mis à part le fait qu’il enjolive différemment ses déclarations; le message reste le même : « voyez comme on veut nuire et détruire notre association ».

 

Bien entendu, ses fidèles lecteurs ne manquent pas gober instantanément ses dires et de fustiger  tous en choeur le vil personnage accusé par l’immaculé Marco.
Et donc, en toute logique, les adorateurs semblent soudainement privés de sens commun et de capacité de lecture. S’il le dit, c’est forcément vrai. Même si aucune preuve tangible ne vient étayer ses dires, c’est forcément vrai. Même si des preuves l’accablent et établissent une autre vérité; il a naturellement raison.
De toute manière, il n’est pas possible de venir contrer les dires de Marco sur ses pages puisqu’il s’attache à en bannir chaque importun qui aurait l’outrecuidance de démentir ses allégations.

 

C’est un peu inquiétant mais bon, là n’est pas le sujet.

 

Qu’il le chante en do majeur ou en la mineur; ce blog n’a pas vocation de nuire au président de 100 chevaux sur l’herbe et encore moins à cette association. Qu’il le braille, le bêle ou le meugle, cela n’y changera rien; ce blog ne constitue qu’une réponse à ses publications dénigrantes, calomnieuses ou diffamantes sur Internet. Il faudrait d’ailleurs être complètement aveugle et affublé d’oeillères pour ne pas se rendre compte que la naissance de ce blog a suivi la campagne médiatique organisée contre l’afsca et ses représentants. (Pour les "ceusses" qui ont difficile de comprendre : c'est venu plus tard)

 

Cette mise au point étant faite, je puis me consacrer au sujet du jour : l’analyse du texte récemment publié par Marco sur sa merveilleuse page Facebook pleine de dessins plus gentils les uns que les autres : « 100 chevaux pitoyables-Réactions »

 

(Cliquez sur l’image pour agrandir)

dénigrement,désinformation,manipulation

 

 

Analysé et commenté par paragraphe, cela donne ceci :

 

dénigrement,désinformation,manipulation

 

Si je puis concéder le fait que la page de Marco n’était plus alimentée depuis 7 mois, elle restait néanmoins en ligne et toutes ses publications accessibles. Au vu de la visibilité de Marco sur Internet, autant dire que le mal restait fait.

 

dénigrement,désinformation,manipulation

Ce que notre cher Marco se garde bien de dire, c’est qu’il ne cesse de dénigrer sur son groupe privé Facebook et que cela revient par l’entremise de personnes bien intentionnées, aux yeux des victimes de ses propos injurieux. J’en prends pour preuve, la création d’un second groupe privé « trié sur le volet » afin d’éviter les fuites.

dénigrement,désinformation,manipulation

 

Ce paragraphe est à lui seul une perle… Marco peut faire des caricatures, se moquer des facultés intellectuelles, parler de santé mentale, etc… Et, au passage, détailler des actions en Justice.
En résumé : ils n’ont pas le droit de faire comme moi.

dénigrement,désinformation,manipulation

 

Une perle de plus… Marco dans ses caricatures et dans sa campagne contre le président d’Animaux en péril, ne s’estime pas au-dessus des Lois. Par contre, tout qui fait comme lui se considère au-dessus des Lois et se rend donc coupable d’un crime impardonnable. Je prends bonne note de ce merveilleux paragraphe sans manquer de l’appliquer aux publications de Marco sur sa page Facebook « Animaux en péril : l’incroyable »

dénigrement,désinformation,manipulation

 

Et bien que dire ? Sinon qu’en transposant à nouveau cette phrase aux écrits de Marco sur « AEP : l’incroyable »; on ne peut que reconnaître qu’il a raison et que ses propres écrits ne reflètent que haine et jalousie…

dénigrement,désinformation,manipulation

 

Pour terminer : une victimisation de plus… Bien entendu, personne ne sait que l’authentique pacifisme consiste en grande partie à dénigrer et calomnier sur les groupes privés de Marco. Pour vivre heureux, vivons cachés et publions-donc de jolis bobards qui nous font passer pour de blanches colombes.

 

 

En conclusion :

 

Est-ce pour justifier ses publications ou ses actions ou encore pour se sentir soutenu par les commentaires qu’il autorise ? Toujours est-il que notre Marco affectionne particulièrement passer pour une pauvre victime de personnes fourbes et haineuses. Pour ce faire, tout est bon et je dois avouer que son choix de bien veiller à trier les commentaires semble très efficace.

 

Preuve de cette gestion des commentaires : j’ai déposé un commentaire au bas de cette publication et la réaction n’a pas tardé : commentaire effacé et auteur banni. CQFD

(Cliquez sur les images pour agrandir)

dénigrement,désinformation,manipulation

dénigrement,désinformation,manipulation

 

 

Moralité : quand vous souhaitez manipuler l’opinion, veillez à clouer le bec de tout importun susceptible de venir gâcher vos effets… 

11/12/2014

A l'eau quoi !

En guise de préambule à cet article, je ne peux pas résister au partage de cette nouvelle "pépite géronsartoise" que chacun aura pu admirer ce jour.
Quand on sait que l’auteur prend beaucoup de plaisir à fustiger l’orthographe ou la grammaire de ses cibles préférées, on ne peut que sourire en déchiffrant cette jolie phrase d’écolier : (cliquez pour agrandir)

 

 

dénigrement,allégations mensongères,100 chevaux sur l'herbe,animaux en péril,pépite géronsartoise

 

Je ne suis pas professeur de langue française mais bon, il me semble que la performance laisse à désirer. 

 

On lui pardonnera cette distraction sans doute causée par les autres pages qu’il anime et qui absorbent son attention. Soyons indulgent, ce n’est pas facile d’administrer un site Internet, 3 pages Facebook publiques, un groupe « de travail » Facebook, 2 groupes privés Facebook, son propre profil Facebook (+ quelques autres) et, accessoirement, gérer une asbl. Sans compter la rédaction de revues, répondre aux e-mails, préparer des caricatures, identifier les Mercedes, rédiger sa quatrième auto-biographie, etc…
Soyons donc compatissants et compréhensifs.

 

Attachons-nous donc plutôt à un nouvel exemple de gentillesse et de manipulation de l’opinion publié sur la page : « Animaux en péril : l’incroyable » (cliquez sur l’image pour agrandir)

dénigrement,allégations mensongères,100 chevaux sur l'herbe,animaux en péril,pépite géronsartoise

 

Pour celles et ceux qui ne comprennent pas le sens profond du message, une petite traduction toute simple s’impose : « ouh, regardez le vilain président d’AEP qui préfère sauver le matériel coûteux plutôt que les chiens et chats menacés par l’eau. »

 

L’objectif est donc de fustiger une fois de plus le président d’AEP en véhiculant un message pernicieux destiné à faire croire qu’il n’accorde pas d’importance à la vie des animaux.

 

Bizarrement, personne ne cherche à connaître le nombre d’animaux victimes de ce choix. Les commentateurs favoris de M. Beelen (entendez ceux qui peuvent commenter car ils vont dans son sens) dénoncent donc à qui mieux mieux l’horrible attitude du président d’AEP mais aucun ne s’inquiète du nombre de victimes
C’est vrai quoi ! Pensez un peu à tous ces pauvres animaux atrocement... mouillés.

 

Il n’y a pas eu de victime, les chiens et les chats s’en sont bien sortis et personnellement, je raconterais les faits différemment :

 

En effet, considérons plutôt que le président d’AEP a pu bien évaluer les risques et sauvegarder du matériel précieux contenant certainement des données importantes (disques durs d’ordinateurs) tout en sachant que les animaux seraient secourus sans dommage.

 

Avec M. Beelen, un chat simplement mouillé devient donc le rescapé d’une affreuse noyade presque causée par le président d’AEP et en avant toute pour le battage médiatique !

 

Une manipulation aussi grotesque serait risible si malheureusement, le public cible de M. Beelen ne s’y laissait pas prendre à chaque fois. Jouant toujours sur la corde sensible des amoureux des animaux afin de détourner leur attention, l’auteur manipule encore et encore l’opinion pour parvenir à ses fins et fustiger sa victime.

 

Une autre jolie perle est à relever et elle ne manquera pas de faire sourire :

 

Comme beaucoup de lecteurs le savent, le président de l’asbl 100 chevaux sur l’herbe est passé maître dans l’art de menacer tout qui ne lui plaît pas de poursuites judiciaires en tout genre et pour tout motif. Rompu dans l’art de la lettre de mise en demeure, nul ne s’étonnera de le voir surnommé : « Marc la menace ».

 

De manière étonnante, alors qu’il se dresse en chevalier blanc contre le président d’AEP qu’il accuse d’abus de biens sociaux, de détournement de fonds et autres actes répréhensibles ou non; il ne dépose aucune plainte contre lui et attend que quelqu’un d’autre s’en charge : (cliquez sur les images pour agrandir)

 

dénigrement,allégations mensongères,100 chevaux sur l'herbe,animaux en péril,pépite géronsartoise

 

dénigrement,allégations mensongères,100 chevaux sur l'herbe,animaux en péril,pépite géronsartoise

 Serait-ce donc qu’aucune plainte ne serait recevable ? 

Et enfin, cerise sur le gâteau...

dénigrement,allégations mensongères,100 chevaux sur l'herbe,animaux en péril,pépite géronsartoise

 

AUCUN résultat donc, de l'aveu même de M. Beelen. C'est plutôt édifiant comme révélation...